Décorez le flux RSS WordPress

Distributeur de news

Dans un précédent article, je parlais des trois dernières briques pour la construction d’un blog. Mais, aussi avancée que soit sa réalisation, il reste toujours un détail à régler… En l’occurrence, la présentation du flux RSS WordPress par défaut ne me convenait pas totalement.

Ajouter une icône personnalisée au flux RSS WordPress

Si vous ne connaissez pas le principe de la favicon, il s’agit de l’icône personnalisée à côté du titre du site dans l’onglet, dans la barre d’adresse, ou encore dans vos favoris.

La favicon en action
La favicon en action
Dans le cadre du RSS, il est affiché par certains lecteurs de flux, et permet de repérer celui de votre blog en un coup d’oeil, et notamment de le différencier de ceux qui ont une icône par défaut.

La liste de flux RSS dans Feedly
La liste de flux RSS dans Feedly
Il est possible de l’ajouter à votre site à l’aide d’une extension WordPress, comme All In One favicon, ou grâce à votre thème s’il le permet, au format png, ico ou gif.

Pour ajouter une favicon au flux RSS WordPress, c’est un peu différent. Dans ce cas, c’est le fichier favicon.ico qui se trouve à la racine du sous-domaine qui est lu.

Avec cette méthode, toutes les pages du sous-domaine bénéficieront de la favicon, à l’exception de celles pour lesquelles elle est redéfinie (avec l’extension ou le thème WordPress dont nous parlions juste avant).

En clair :

  • le fichier doit être nommé favicon.ico (et être de type ico)
  • la racine du sous-domaine est le répertoire qui correspond à l’adresse de votre site Web sans répertoire après.
    Par exemple : si votre blog ou site WordPress est accessible directement à l’adresse http://blog.monsite.com ou http://www.monblog.com, c’est gagné. Dans ce cas, copiez le fichier directement dans le répertoire racine de WordPress, c’est-à-dire au même endroit que les dossiers wp-admin et wp-content.
    S’il est accessible par http://www.monsite.com/monblog/ il faut copier le fichier dans le répertoire correspondant à http://www.monsite.com.
    Dans tous les cas, la favicon doit être accessible à l’adresse http://www.monsite.com/favicon.ico

Si vous ne possédez pas encore de favicon, il s’agit d’une image de 16×16 pixels, à créer avec votre logiciel de retouche photo favori, par exemple PhotoFiltre.

Si vous avez déjà une favicon au format png, pour la convertir en fichier ico, il suffit de l’enregistrer en bmp dans votre logiciel de retouche favori, puis de la renommer en favicon.ico.

Afficher les images à la une

Si vous utilisez les images à la une pour vos articles, vous souhaitez certainement les faire apparaître dans vos flux, au moins pour profiter du rendu de type magazine de Feedly par exemple.

Les articles avec une image à la une dans Feedly
Les articles avec une image à la une dans Feedly
Ce n’est toutefois pas le comportement par défaut de WordPress.

Pour modifier ce point, ajoutez ce code PHP suivant votre méthode préférée, soit dans le fichier functions.inc.php de votre thème, dans le thème enfant que vous avez hérité, ou dans l’extension que vous avez créée pour intégrer ce genre de chose :

function rssWithThumbnail($excerpt) {
	global $post;
	$content = "";
	if (has_post_thumbnail())
		$content .= get_the_post_thumbnail($post->ID, "medium");
	$content .= $excerpt;
	return $content;
}
add_filter('the_excerpt_rss', 'rssWithThumbnail');
add_filter('the_content_feed', 'rssWithThumbnail');

Ajouter la provenance sur chaque article

Pour des raisons d’optimisation pour les moteurs de recherche, il peut être intéressant d’ajouter l’adresse d’origine de l’article avec l’adresse du blog.

La solution avec extension

Si vous utilisez déjà l’excellent plugin WordPress SEO de Yoast, cette fonctionnalité est automatiquement activée. Pour la configurer, tout se passe dans SEO/RSS :

Modifier l'en-tête et le pied du flux RSS WordPress avec SEO by Yoast
Modifier l’en-tête et le pied du RSS avec WordPress SEO
Ici, vous pouvez modifier l’en-tête et le pied en utilisant des variables comme l’auteur, le lien de l’article, le lien du blog et la description du blog.
Par exemple : %%POSTLINK%% est un article de %%BLOGLINK%%.

La solution sans extension

Il est également possible d’ajouter du texte au flux, de la même façon que celle utilisée pour ajouter l’image à la une à l’article.

function rssWithThumbnailAndFooter($excerpt) {
	global $post;
	$content = "";
	if (has_post_thumbnail())
		$content .= get_the_post_thumbnail($post->ID, "medium");
	$content .= $excerpt;
	$content .= "<p><a href=\"" . get_permalink($post->ID) . "\">" . 
		get_the_title($post->ID) . "</a> est un article de 
		<a href=\"http://www.monsite.com"\">Mon site</a>.</p>";
	return $content;
}
add_filter('the_excerpt_rss', 'rssWithThumbnailAndFooter');
add_filter('the_content_feed', 'rssWithThumbnailAndFooter');

Avec cette méthode, vous pouvez ajouter tout ce que vous voulez.

Le mot de la fin

Avoir un flux RSS bien conçu est nécessaire, pour l’oeil d’abord, mais aussi pour le SEO.

A ce propos, pour éviter les duplicate content, je vous conseille de préférer l’extrait à l’article complet dans le flux (à configurer dans l’interface d’administrations, dans Réglages/Lecture). Un autre avantage est que vos lecteurs devront visiter votre site pour lire l’article complet.

Cet article vous a été utile ? Partage it !

4 réflexions au sujet de « Décorez le flux RSS WordPress »

  1. Bonjour. J’aimerai juste revenir sur le paragraphe de conclusion :

    > A ce propos, pour éviter les duplicate content, je vous conseille de préférer l’extrait à l’article complet dans le flux (à configurer dans l’interface d’administrations, dans Réglages/Lecture). Un autre avantage est que vos lecteurs devront visiter votre site pour lire l’article complet.

    Alors déjà avoir le contenu intégral dans le flux RSS n’est PAS considéré comme un contenu dupliqué. Car ce n’est pas une page à visiter directement, normalement.

    De plus, vous recommandez d’utiliser des flux tronqués : non ! Sérieusement, en effet, ça fera venir la personne sur votre site, mais :
    – seulement s’il est *vraiment* motivé (c’est lourd de quitter son lecteur de flux) ;
    – il arrivera souvent mécontent d’avoir eu à aller sur le site pour lire l’article, alors que son lecteur est optimisé pour son usage, sa lecture, etc. ;
    – c’est quoi l’important pour vous, d’être lu ou de voir un chiffre s’incrémenter dans un agrégateur de statistiques quelconque ?

    Et en plus ça retire la possibilité de mettre en place un autoblog (ou équivalent) permettant de dupliquer un site automatiquement en cas de censure (ce qui s’est à plusieurs reprises révélé très utile).

    Et puis de toute façon, il existe de multiples méthodes pour obtenir malgré tout le flux RSS complet (en passant par un service intermédiaire qui va recréer un flux complet en téléchargeant les articles).

    Alors soyez sympa avec votre visiteur (c’est pour lui que vous écrivez, non ?), mettez des flux complets 🙂 .

    1. Bonjour Amaury,

      Cette verve pour une conclusion, je suis flatté 🙂

      Pour répondre point par point à ton argumentation :
      – je ne sais pas si le flux RSS peut être considéré comme du duplicate content. Comme tu l’écris clairement, ce n’est ‘normalement’ pas le cas. Admettons que ce soit sûr, il reste les autoblogs, dont tu parles aussi. Si le travail n’est pas bien fait sur ces derniers, on est bien dans le cas de contenu dupliqué.

      – je ne recommande pas le contenu tronqué dans les flux, mais… de fournir l’extrait. Ce qui est tout à fait différent.

      – sur mon lecteur de flux, Feedly pour ne pas le citer, j’ai un bouton pour visiter le site et un autre pour revenir au lecteur de flux. Même les jours où je suis moins motivé, j’ai quand même le courage de cliquer sur ces boutons pour aller continuer la lecture des articles qui m’intéressent.

      – les visiteurs mécontents d’avoir à cliquer sur un bouton supplémentaire pour lire un article qui leur semble valoir cet effort (c’est un peu contradictoire ?) et/ou de mauvaise humeur et/ou qui en ont après mes conclusions sont aussi les bienvenus.

      – l’important à mon goût n’est pas de voir un chiffre s’incrémenter dans les statistiques, sinon je proposerais mon flux via feedburner.

      – tu as été censuré ?

      – je ne suis pas pour les autoblogs, et je n’ai pas besoin de dupliquer ce site, c’est un cas qui n’entre pas dans le cadre de cet article. Et au cas où, si ça devait arriver, changer l’option d’extrait à contenu complet n’est pas bien compliqué.

      – pour les outils qui proposent les articles complets même si le flux ne propose que l’extrait : bah alors, elle est pas belle la vie ?

      Enfin, merci pour cet argumentaire en faveur du texte complet, qui reste toujours la source d’un débat entre les pour et les contres, un peu comme OM contre PSG, Sony contre Microsoft, Renault contre Peugeot, WordPress contre Joomla, …
      Pour ma part, j’ai choisi l’extrait, mais je ne suis sûrement pas un défenseur de ce camp.
      J’avais hésité à l’époque de la mise en place du flux sur ce blog, et toujours un peu depuis, surtout pour les lecteurs qui récupèrent les flux sur leur smartphone quand ils ont une connexion, et qui lisent les articles dans le train par exemple.

      Le choix doit aussi se faire au cas par cas, selon le but du site. Par exemple, un site de vente aura tout intérêt à faire venir les visiteurs et proposera un extrait, alors qu’un site d’informations devrait proposer les contenus complets dans le lecteur préféré de ses habitués.

      David

  2. Bonjour. Merci d’avoir répondu 🙂 .

    > Admettons que ce soit sûr, il reste les autoblogs, dont tu parles aussi. Si le travail n’est pas bien fait sur ces derniers, on est bien dans le cas de contenu dupliqué.

    D’après pas mal de sources, le duplicate content n’est pénalisé que si c’est le même contenu sur le même site, non ? (C’est une vrai question, pour le coup.)
    Sinon, oui, en général les autoblogs ne sont pas indexés.

    > je ne recommande pas le contenu tronqué dans les flux, mais… de fournir l’extrait. Ce qui est tout à fait différent.

    Euh… Si seul un extrait est fourni, le flux est tronqué. Tronqué plus proprement, certes, mais tronqué. Non ?

    > sur mon lecteur de flux, Feedly pour ne pas le citer, j’ai un bouton pour visiter le site et un autre pour revenir au lecteur de flux. Même les jours où je suis moins motivé, j’ai quand même le courage de cliquer sur ces boutons pour aller continuer la lecture des articles qui m’intéressent.
    > les visiteurs mécontents d’avoir à cliquer sur un bouton supplémentaire pour lire un article qui leur semble valoir cet effort (c’est un peu contradictoire ?) et/ou de mauvaise humeur et/ou qui en ont après mes conclusions sont aussi les bienvenus.

    Certes, ce n’est pas un énorme effort. Mais lorsque tous les sites se mettent à faire ça, ça devient lourd. Et il est connu qu’il ne faut parfois pas grand chose pour faire fuir un visiteur. (Et puis je n’ai pas cette option sur mon lecteur, FreshRSS.)

    > tu as été censuré ?

    Yep, et avec pas mal d’autres, lors de la censure par le gouvernement marocain il y a quelques mois (http://l.carrade.eu/qR7Prw) car j’hébergeai des autoblogs que le gouvernement marocain voulais censurer (http://autoblogs.carrade.eu).

    > je ne suis pas pour les autoblogs, et je n’ai pas besoin de dupliquer ce site, c’est un cas qui n’entre pas dans le cadre de cet article. Et au cas où, si ça devait arriver, changer l’option d’extrait à contenu complet n’est pas bien compliqué.

    Oh, je pense qu’on ne parle pas du même type d’autoblogs. Je pense aux autoblogs qui dupliquent automatiquement le contenu d’un site non pour en profiter mais pour lutter contre la censure (le Projet Autoblog, ici : http://sebsauvage.net/streisand.me/fr/).

    Et même si nous parlions bien du même type d’autoblogs, vu que cet article s’applique pour tout type de site, il peut très bien s’appliquer à un site ayant un contenu censurable, si je puis dire.

    > pour les outils qui proposent les articles complets même si le flux ne propose que l’extrait : bah alors, elle est pas belle la vie ?

    Oui mais ces outils sont lourds (il faut télécharger chaque article, c’est long), parfois imprécis (il faut arriver à repérer l’article dans le code source de la page), et occasionnent un grand nombre de requêtes au site en l’espace de très peu de temps, ce qui peut être interprété comme une tentative d’attaque et donc impliquer un bloquage, rendant impossible la récupération.

    Alors oui ces outils existent, certes, mais ils ne sont pas idéaux.

    > …surtout pour les lecteurs qui récupèrent les flux sur leur smartphone quand ils ont une connexion, et qui lisent les articles dans le train par exemple.

    C’est en effet un point que je n’avais pas mentionné, mais il est juste.

    > Le choix doit aussi se faire au cas par cas, selon le but du site. Par exemple, un site de vente aura tout intérêt à faire venir les visiteurs et proposera un extrait, alors qu’un site d’informations devrait proposer les contenus complets dans le lecteur préféré de ses habitués.

    En effet.

    1. Le contenu dupliqué sur le même site reste quand même une interrogation, mais ça peut très bien se passer 🙂

      Au temps pour moi, je ne connaissais pas les autoblogs, je retire donc ce que j’ai dit.
      Je pensais plutôt à un blog qui recueille les articles d’autres blogs pour générer du contenu sans peine.

      Enfin, l’extrait peut servir de teaser. Je n’ai pas encore utilisé beaucoup cette forme, pour l’instant j’ai surtout fourni une version modifiée (allégée) de l’introduction, mais je pense essayer prochainement.
      Ce que je veux dire, c’est que cet extrait peut faire partie de l’ergonomie du site et devenir un contenu à part entière.

      David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous le souhaitez, renseignez le champ 'Nom' de cette façon : 'VotreNom@VotreMotClef' pour obtenir une ancre optimisée pour les moteurs de recherche.